Rééquilibrage de nos hémisphères

Les méthodes de rééquilibrage de nos hémisphères sont de plusieurs natures, et nombre de sujet stressés et/ou HSC trouvent par eux-mêmes le moyen de se rééquilibrer. (Nota  : les individus au cerveau gauche hypertrophié sont en effet nombreux, dans notre civilisation occidentale moderne. Par simplification, nous les appellerons les HyperSinistroCéphales  ou HSC / cf. définition sujet A quoi reconnaître un sujet « HyperSinistroCéphale » ?)

Le sport

Le sport, qui sollicite notre corps et parfois vide notre esprit est un rituel moderne qui réduit l’excès de stress (et « apaise » le cerveau gauche). Cependant, les effets du sport sont plus souvent de calmer le cerveau gauche que de stimuler le cerveau droit. Les sportifs ne deviennent de grands créatifs, ni des bêtes de sensualité. C’est que, s’il est effectif que le corps est sollicité dans le sport, il est rare que les sensations soient véritablement positives.

Si le sport a été rude, ça fait bien sûr du bien quand ça s’arrête ! Et de plus, les endorphines secrétées pendant l’effort distillent un bien être résiduel, quelques minutes encore après l’effort.

Les arts

Le chant, la musique, la peinture, peuvent, pour certains sujets, être un exutoire à l’excessive sollicitation de leur cerveau gauche. Les vrais artistes sont, quoi qu’il en soit, bien souvent des hypertrophiés du cerveau droit. Les intrusions dans le monde de l’art et de la création d’individus hypertrophiés du cerveau gauche n’est ainsi généralement pas une réussite.

Exception qui confirme la règle : les hypertrophiés du cerveau gauche accidentels. Nous mettrons dans cette catégories des individus élevés dans un environnement particulier qui les a obligés à s’installer dans le rôle de l’intello, pour compenser, par exemple, un environnement trop déjanté. Ces individus peuvent bien sûr plus facilement se rééquilibrer et retrouver leur vraie personnalité. Le génogramme est, en particulier dans ce cas, riche d’enseignement.

L’expression corporelle

La danse, le théâtre, les jeux de rôle, le massage (cf. Le « lâcher prise, » toucher et massage) sont autant de moyens de rééquilibrer les deux cerveaux en stimulant le cerveau droit. Ce sont les activités de cette troisième catégorie qui sont privilégiés par l’approche de MédiThérapie.

En effet, ceux qui ne parviennent pas à faire ce rééquilibrage eux-mêmes naturellement peuvent avoir recours à des thérapies prooposées par MédiThérapie. (cf. Thérapie brève (ou cognitivo-comportementale))

[contact-form-7 404 "Not Found"]