Vaincre sa boulimie et retrouver la silhouette de ses 20 ans

Réconcilier sa volonté et son instinct

Les troubles du comportement alimentaire, en particulier boulimie, sont un des champs privilégiés de l’association MédiThérapie : c’est la réconciliation de l’individu avec son image qui est recherchée.

Cette réconciliation de l’individu passe par une réconciliation avec lui-même : il s’agit de réconcilier son être raisonnable et volontaire avec son être émotionnel, instinctif et impulsif, c’est-à-dire de réconcilier son hémisphère cérébral gauche et son hémisphère cérébral droit.

Rappel : Cette présentation binaire est avant tout une image, un peu simpliste et symbolique, parce que notre cerveau est complexe et que toutes ses zones sont interactives. Il existe cependant une représentation commode, certes schématique et conventionnelle, qui isole deux grandes zones « spécialisées », aux fonctions différentes et complémentaires : les hémisphères cérébraux gauche et droit.(cf. « Que signifie MédiThérapie ? » ACCUEIL)

Ne pas accepter son image : une souffrance

Face à de nombreuses situations courantes, le sujet obèse (ou seulement hors du dicta de la mode qui voudrait imposer, à tous, les silhouettes élancée des magasines) souffre de ses kilos superflus. Il se retranche alors parfois. Il n’ose pas prendre la parole en réunion. Il reste à l’écart, dans les soirées, les cocktails…

Le sujet en surcharge pondérale peine souvent à s’adapter aux situations sociales nouvelles. Il développe une anxiété exagérée. Son regard sur lui-même est négatif. Il ne se sent pas « à la hauteur ». Il n’est pas sûr de lui.

Cette souffrance, liée à un manque d’estime de sa propre image, peut devenir réellement invalidante.

Changer de regard sur son corps

Si vous ne supportez plus le regard des autres, sur votre corps, changez d’abord – vous-même – votre propre regard sur vous.

La surcharge pondérale résulte de la conjugaison de plusieurs facteurs (dans un ordre variable et à des degrés divers), par exemple :

  • Une activité trop sédentaire ;
  • Un comportement alimentaire inadapté (méconnaissance des besoins alimentaires de l’organisme, des mécanismes de stockage, du sentiment de satiété) ;
  • Une paresse et un manque de motivation à mettre en place les bonnes pratiques hygiéniques (sport, diététique) ;
  • Un désir (plus ou moins conscient) de mortification, d’autodestruction ;
  • Une mauvaise perception de son image, dans le regard des autres ;
  • Des frustrations, un déséquilibre affectif, un conflit intérieur (entre hémisphères cérébraux gauche et droit) ;
  • Une tendance inconsciente à « programmer l’échec », par rapport à une potentielle reprise en main, pour atténuer la déception.

Reconquérir l’estime de soi-même passe par la reconquête d’une bonne image de son corps et réciproquement.

Mieux connaître son corps

Une sensibilisation aux composantes physiologiques, émotionnelles et/ou comportementales est proposée aux candidat(e)s à une reconquête de leur silhouette de vingt ans, sur deux jours.

Des conseils diététiques font même partie de l’approche de l’association. Ces séminaires de 2 jours (sur un week-end) seront, le cas échéant, prolongées d’un suivi individuel de plusieurs semaines, pour les sujets qui en éprouveraient le besoin, dans la cadre de consultations de type thérapies brèves / cf. Thérapie brève (ou cognitivo-comportementale), comportant notamment des contrats d’objectif.

m

Philippe Lamy

[contact-form-7 404 "Not Found"]